EMILIO PONS

TENOR

La carrière d’Emilio Pons l’a mené à travers l’Europe, au Moyen-Orient, en Asie et en Amérique latine.
 

Depuis ses débuts en 2006 au Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg, il s’est produit sur les scènes du Grand Théâtre de Genève, au Royal Opera House de Copenhague, en Belgique (Vlaamse Opera à Gent, Anvers), en Autriche (Sankt Margarethen Opera Festival, Opera de chambre de Vienne), en Allemagne (Deutsche Oper am Rhein, Düsseldorf; Prinzregenten Theater, Opéra des Margraves à Bayreuth, Théâtres de Fribourg et Heidelberg), en Lituanie (City Opera à Vilnius), l'Opéra de Metz, en France; en Thailande (Opera Siam, Bangkok), au Mexique (Compañía Nacional de Ópera de Bellas Artes, Mexico), au Chili (Théâtre Municipal de Santiago) et au Théâtre Municipal de Rio de Janeiro, Brésil.

 

Son répertoire opératique englobe plus d’une trentaine de roles majeurs tels que Tamino (Mozart-La Flûte enchantée), Ferrando (Mozart-Così fan Tutte), Don Ottavio (Mozart-Don Giovanni), Almaviva (Rossini-Le Barbier de Séville), Nemorino (Donizetti-L’élixir d’amour), Narraboth (Strauss-Salomé), Le Chevalier de la Force (Poulenc-Dialogues des Carmélites), Trouffaldino (Prokofiev-L’amour des trois oranges) et Lensky (Tchaikovsky-Eugene Oneguine). Il se produit également dans les rôles principaux d’oeuvres plus méconnues comme le rôle titre dans Spartaco de Porsile, Mad Woman (Britten-Curlew River), Hippolyte (Henze-Phedre), Egeo et Sole (Cavalli-Il Giasone, sorti en DVD), Richmond (Battistelli-Richard III), Serge/Adolphe (Martinů-Les trois souhaites), Le Commissaire (Martinů-Juliette), Fernando (dans la création allemande des Goyescas de Granados) et dans de nombreux rôles secondaires tels que Arbace (Mozart-Idomenée), Arturo (Donizetti-Lucia de Lammermoor), Jaquino (Beethoven-Fidelio), Pong (Puccini-Turandot), Laërtes (Thomas-Mignon), Beppe/Arlecchin (Leoncavallo-Pagliacci) et Malcolm (Verdi- Macbeth).

 

Il a chanté sous la direction de chefs prestigieux tels que Mikhail Jurowsky, Daniele Callegari, Jiří Bělohlávek, Ingo Metzmacher, Enoch zu Guttenberg, Frédéric Chaslin, Zoltan Pesko, Niksa Bareza, Federico Maria Sardelli, Rodolfo Fischer et Cornelius Meister parmi tant d’autres. Il a en outre collaboré avec les metteurs en scène Robert Carsen, Christof Loy, Guy Joosten, Richard Jones, Pier Francesco Maestrini, Jean-Louis Benôit, Mariame Clément et Benedikt von Peter, et a partagé la scene en compagnie de collègues éminents tels que Diana Damrau, Jennifer Larmore, Sophie Koch, KS Francisco Araiza, et Franco Vasallo, pour ne citer qu’eux.

 

Emilio Pons s’est produit en récital en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse, en Espagne, en Russie et au Japon, et en concert en Israel (Jerusalem Camerata; Be'er Sheva Sinfonietta), en Azerbaijan (en compagnie de l’Orchestre Symphonique de Londres) et en France.
 

Emilio Pons est titulaire d’un Master et d’un Doctorat en musique de l’Université d’Indiana Jacobs School of Music à Bloomington, où il a etudié auprès de Carlos Montané et Andreas Poulimenos En Europe, il a bénéficie des conseils de KS Francisco Araiza et Lyubov Stuchevskaya, et actuellemente, de Neumar de Kanel-Starling . Il est également diplomé en Piano du Conservatoire National de Musique de Mexico et titulaire d’une licence en droit de l’Universidad Iberoamericana.
 

Dr. Pons est le lauréat des prestigieuses bourses FONCA de Mexico (Donation Nationale pour les Arts) et SIVAM (Société Internationale des Valeurs Artistiques Mexicaines) entre 2000 et 2002. Il a reçu les bourses d’études Olympia Barbera et Culver Miller à l’Université d’Indiana Jacobs School of Music (2002-2004), et INBA (Institut National des Arts a Mexico, 2003). Il est également lauréat des concours internationaux Irma Cooper (2005), Palm Beach Opera (2005), Pavel Lisitsian (2006) et Hans Gabor “Belvedere” (2007) à Vienne.

 

Polyglotte de talent, Dr. Pons parle couramment l’anglais, l’espagnol, le français, l’italien, l’allemand et le russe.

 

netherlandshi
francehi
italyhi
UKflag
germanflag